Encore appelées pieds d’athlète, les mycoses des pieds ont pour sources des champignons ou levures parasites qu’on retrouve sous la peau. Il faut noter que dans leur évolution, ces mycoses de pieds attaquent aussi souvent les ongles des pieds.

Il est important de toujours garder les pieds secs, car la moindre humidité leur est favorable. Il est donc conseillé de porter des chaussettes 100 % coton ou de bien sécher les pieds après chaque bain et les exposer à l’air libre. Mais, quelles que soient les précautions que l’on adopte, on ne peut éviter de contracter les mycoses des pieds.

Diverses mycoses des pieds et causes

Étant liés à la multiplication des champignons microscopiques et parasites, on peut classer les mycoses en trois groupes :

Les dermatophytes ou champignons filamenteux qui n’existent pas normalement sur la peau, mais proviennent de l’environnement. Ces champignons existent sous 3 types :

  • Microsporum ;
  • Trichophyton ;
  • Epidermophyton

Pour survivre, ils se nourrissent de kératine qu’on retrouve sur la peau, les poils, l’ongle et les cheveux, car ils sont particulièrement Kératinophyles.

La contamination survient lorsqu’il y a contact avec des squames : poils parasités, sols atteints. Ainsi, le champignon s’installe sur la peau ou dans les angles et se développe.

Les levures par le biais des champignons de type Candida. Ce sont de petits champignons qui existent normalement dans l’organisme. Ils profitent d’un l’état faible de l’individu pour se développer, puis provoquent la mycose appelée candidose. Cet état d’affaiblissement de l’individu n’est rien d’autre qu’un accroissement de la transpiration, l’accès à un milieu trop acide, naissance de microlésions au niveau des pieds.

Les moisissures quant à eux ne causent pas de mycoses de pieds.

Il est important de connaitre les types de mycoses, car au niveau des pieds on peut en distinguer 2 :

  • pieds d’athlète, cette infection est aussi désignée comme mycose de la peau glabre ou encore intergigo digitoplantaire. Ce nom désigne une mycose qui s’installe dans 90 % des cas entre le orteil dans un milieu où la chaleur est au maximum ;
  • mycose des ongles : on l’appelle onyxis quand elle atteint que l’ongle et périonyxis quand il s’agit d’une atteinte autour de l’ongle, le pourtour et les rebords.

Quel que soit l’âge, on est sujet aux mycoses, mais il est rare que les enfants en soient atteints. On retrouve régulièrement les mycoses chez les jeunes adultes et les séniors.

Toutefois, il est à mentionner que certaines personnes sont atteintes régulièrement de mycoses alors que d’autres n’en contractent jamais. C’est une infection qui se transmet génétiquement. Cependant, des activités sportives ou professionnelles, les maladies telles que le sida, le cancer et le diabète peuvent être un terrain favorable pour les mycoses.

Symptômes des mycoses des pieds

Si vous remarquez les signes suivants, il n’y a nul doute que vous avez contacté les mycoses des pieds :

  • d’importantes démangeaisons surviennent au niveau des orteils dès les premières apparitions. Cette démangeaison attaque spécialement le 4e et 5e orteil ;
  • la peau se fendille entre les orteils, cela est provoqué par de micros champignons. La peau s’enflamme donc et laisse apparaitre des fissures entre les orteils ;
  • quand il s’agit de cas sévères, il apparait des lésions sur la plante des pieds et une provocation de peau desquamée suivie de rougeurs et saignement. 

Voici donc quelques méthodes naturelles pouvant aider à s’en débarrasser.

L’utilisation de l’aloe vera

Coupez une partie d’aloe vera. Retirez les épines avec un ciseau. Appliquez le gel matin et soir sur les lésions entre les orteils. Séchez avec un séchoir pour cheveux, puis répétez l’exercice jusqu’à la disparition complète de l’infection.

L’utilisation des huiles essentielles : de citron, tea tree, pépins de pamplemousse, le Nigel

Renfermant une propriété antiseptique et désinfectante l’huile essentielle de lavande puis celle de l’arbre de thé luttent efficacement contre les mycoses de pieds. Pour y parvenir, nettoyez correctement les parties qui démangent puis passez l’une de ces huiles et pénétrez la zone pendant 10 à 20 minutes. Ensuite, passez au rinçage et au séchage. Cette action doit être effectuée trois à quatre fois par jour.

Par ailleurs, l’huile de pépins de pamplemousse pure est un puissant antifongique qui agit aussi efficacement contre les mycoses. Faites en une bonne application et vous vous débarrasserez des mycoses. En effet, dans un récipient, versez 40 gouttes de cette huile dans 1 L d’eau tiède. Laissez reposer vos pieds dedans pendant 15 minutes.

En ce qui concerne le Nigel et le henné, faites une pâte composée de gouttes d’huile de Nigel et de henné. Assurez-vous qu’elle soit bien lisse. Appliquez avec un coton cette pâte entre les orteils atteints et laissez reposer pendant deux heures avant de sécher avec un séchoir pour cheveux. Toutefois, l’argile verte peut remplacer le henné.

NB : il est formellement interdit d’utiliser les huiles essentielles si vous remarquez des fissures entre vos orteils ou sur la plante des pieds.

Traitement à l’argile verte

Avec un pinceau, passez l’argile mélangée à une petite quantité d’eau sur les parties atteintes. Aussitôt l’argile séchée, rincez et séchez avec un sèche-cheveux. Reprenez le geste jusqu’à faire disparaitre les irritations.

Vous pouvez aussi opter pour un bain de pied. Il suffit de mettre dans un verre d’eau 2 cuillerées à soupe d’argile verte. Remuez correctement ce mélange et versez-le dans l’eau devant servir au bain de pied. C’est un bain efficace contre les démangeaisons.

L’utilisation du bicarbonate de soude et gros sel

Très efficace, ce produit est capable de sécher l’humidité en excès sur les orteils. Il suffit de réaliser une pâte avec le bicarbonate et de l’eau, puis en mettre sur les parties atteintes par la mycose. Après 10 minutes, rincez et faites sécher les pieds. Vous pourrez également diluer le bicarbonate dans de l’eau tiède et y tremper les pieds.

Au bicarbonate de soude, vous pouvez aussi y ajouter du gros sel pour traiter la mycose. Il suffit de mettre 4 cuillerées de bicarbonate et une cuillère de sel dans de l’eau tiède et vous y mettez les pieds pendant 15 minutes. Toujours sécher correctement les pieds après le bain.

L’utilisation du vinaigre

Grâce à l’acidité du vinaigre de cidre et celui du vinaigre blanc, il est possible de remettre en équilibre le pH de la peau. Il élimine les champignons, bactéries et autres. Ainsi, dans un récipient rempli à moitié d’eau, ajoutez-y une bonne quantité de vinaigre, puis trempez-y vos pieds pendant 30 minutes et ceci tous les jours. Pour éviter trop d’humidité, séchez très bien vos pieds.

L’usage de l’ail

Cette épice contient des composés antifongiques et permet de traiter les champignons. À l’aide du vinaigre blanc, réalisez un mélange avec de l’ail écrasé, puis passez la mixture obtenue sur la zone atteinte. Avec un bandage, faites une couverture que vous laissez reposer environ quelques heures. Cette astuce doit être répétée jusqu’à ce que la mycose disparaisse.

Le traitement à la cannelle

Pour cette méthode, il vous suffira d’ajouter deux ou trois pincées de cannelle dans votre boisson matinale. Une astuce certes très simple, mais aussi efficace.

Le recours à l’eau oxygénée

Indiquée comme désinfectant naturel et efficace, l’eau oxygénée pourra vous aider à venir à bout de la mycose des pieds. Pour l’utiliser, faites une solution de 2/3 d’eau pure puis ajoutez 1/3 d’eau et trempez-y vos chaussettes.

Les règles d’hygiène à adopter

Toujours dans le souci de vous débarrasser des mycoses des pieds, vous devez adopter certaines règles d’hygiènes. Celles-ci contribuent efficacement à la lutte contre l’installation des mycoses :

  • en cas de chaleur, examinez régulièrement vos pieds tous les soirs. Vérifiez l’espace entre chacun de vos orteils afin de détecter le moindre signe. Et il est essentiel de toujours garder les pieds secs ;
  • après chaque douche séchez-vous correctement les pieds ;
  • privilégiez les chaussettes en coton et les chaussures faites en tissus ou ceux en cuir. Évitez au maximum les synthétiques ;
  • évitez de porter les mêmes chaussettes pendant deux jours ;
  •  évitez de porter tous les jours les mêmes chaussures et de les garder pendant 8 heures ;
  • appliquez de la poudre sur vos pieds avant de porter vos chaussettes et si vous devez pratiquer de la marche ou du sport. Faites plusieurs applications de poudre par jour ;
  • mélangez une quantité égale de bicarbonate de soude et de poudre dans vos chaussures ;
  • toujours vous laver les pieds et les sécher correctement ;
  • si vous êtes à la maison, déchaussez-vous et mettez des tongs. Vous permettrez ainsi aux pieds de mieux respirer ;
  • gardez votre bac à douche toujours propre. Faites le nettoyage plusieurs fois en semaine ;
  • après le sport, si vous avez les pieds humides de transpiration, lavez-les et séchez-les avec un séchoir ou avec papier toilette ou du papier mouchoir ;
  • toujours après le sport, désinfectez la partie intérieure de vos chaussures avec du coton imbibé d’alcool ;
  • si vous êtes déjà infecté par les mycoses, évitez surtout de marcher pieds nus. Si vous utilisez le même tapis de bain que toute la famille, protégez-vous les pieds avec des chaussettes. Changez-les au fur et à mesure et alternez-les avec des tongs ;
  • désinfectez toujours vos chaussettes avant de les mettre ensemble dans la machine à laver avec les autres linges ;
  • désinfectez les draps de lit avec de l’alcool ménagé de l’eau, de l’huile essentielle de citron.

Faites le mélange suivant :

  • 5 gouttes d’huile de citron
  • 1,5 dl d’alcool ménager
  • 3,5 dl d’eau
  • Mettez-le dans une bouteille munie de vaporisateur et vaporisez la solution de façon uniforme.

Les mycoses de pied peuvent être évitées ou traitées correctement si vous mettez en pratique ces astuces et règles d’hygiène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here